Les produits Nintendo dont on se serait passé

Après les accessoires où Nintendo manqua d’ambition, voici la suite les accessoires et consoles que Nintendo n’aurait jamais du commercialiser. Cela pour des raisons de cout mais aussi d’image de marque. Le genre de produits R&D mal conçus qui furent inutile et une perte de moyens, à cause de problèmes techniques et d’une politique commerciale douteuses. (Cette liste n’engage que moi)

Virtual Boy

Le Virtual Boy est sorti en 1995. A cette époque Nintendo galérait à finir la Nintendo 64. Le Virtual Boy est lui même pour ses graphismes et ses problèmes de maux de têtes à l’utilisateur, aurait du rester un projet. Déjà commercialiser la console au Japon est surprenante mais en plus, ils ont osé distribuer la console aux État-Unis. Nintendo aura dépensé beaucoup d’énergie pour la mise au point et le développement des jeux alors que Nintendo 64 aurait mérité toute l’attention.

64DD
364_1
Le 64DD était voué à l’échec dès sa sortie, de part sa commercialisation tardive, décembre 1999. Son mode de distribution par abonnement au service Randnet et le nombre réduit de jeux proposés. Les annulations de jeux se succédèrent comme Mother 3 porté sur cartouche, Ura Zelda annulé. Au final neuf logiciels, avec dans le lot seulement trois vrais jeux Japan Pro Golf Tour 64 et les deux Doshin. Mais Nintendo ne réitérera pas totalement l’erreur du Virtual Boy, cette fois le 64DD restera sur le territoire japonais, pas de sortie américaine.

Cable GameCube – GameBoy Advance

C’est typiquement le genre d’accessoire gadget. Lors de sa présentation avec la démonstration de Kirby Tilt n Tumble, l’idée semblait intéressante. Mais à l’usage, l’intérêt est faible. De plus la contrainte d’utilisation pour Zelda Four Swords et Final Fantasy Crystal Chronicles, est de posséder autant de câble et GBA qu’il y a de joueurs. Peu de jeux utiliseront la connexion, seul la possibilité de télécharger des démos dans sa GBA était valable.

Game Boy Micro

La dernière GameBoy aura loupé son public. C’est un échec d’un point de vue placement commercial. Cette GameBoy possède un écran trop petit pour le confort des yeux, elle n’est plus rétrocompatible avec les jeux GameBoy et son prix est plus élevé que l’actuel GameBoy Advance SP. De plus quel est l’intérêt de relancer la GameBoy Advance alors que la Nintendo DS vient de sortir ?

Nintendo DSi XL

J’ai failli mettre carrément la Nintendo DSi, mais je me contente de la DSi XL. Nintendo va à contre courant de la miniaturisation est propose la DSi XL avec des écrans encore plus grand, et Nintendo créa la console portable de salon, curieux concept. De plus, le prix de vente de la console, la place presque au même prix que la Wii. Alors que les jeux et sa puissance sont similaires à ceux de la première de DS de 2004, soit cinq avant. D’ailleurs, Nintendo baissera rapidement le prix de la DSi XL seulement un an après sa sortie aux États-Unis et en Europe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s